HÔTELLERIE - RESTAURATION - Mai 2015

 

 

SOMMAIRE

CAFE HOTELLERIE RESTAURATION
    Environnement économique
    Le bagel fait son trou dans la restauration rapide
    "Après les burgers, les bagels ont le vent en poupe dans le secteur de la restauration rapide. Un produit estampillé USA qui séduit. Une dizaine de réseaux de franchise se sont positionnés sur le créneau. Alors, effet de mode ou tendance sur le long terme ? Les clés pour disséquer ce secteur."
    Lire l'article
    Michelier Fabrice - Les Echos de la Franchise - 20 avril 2015
    La profession
    Fast-food : on va manger quoi dans 10 ans ?
    "Alors que le géant McDonald's montre des signes d'essoufflement, une poignée de challengers jettent les bases de la restauration rapide de demain. A nous burgers bio, soupes solidaires et criquets salés !"
    Coudert Antoine - Management - Avril 2015, pages 48 à 52
    La profession
    L'Umih conforte son leadership patronal
    "L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) assoit, indiscutablement, sa prédominance sur la scène patronale du secteur - extrêmement divers - des hôtels, cafés, restaurants, discothèques et autres lieux festifs. L'Umih, qui faisait déjà office de première organisation, se voit en effet considérablement renforcée avec le ralliement d'autres entités professionnelles, et non des moindres.
    Son conseil d'administration [va entériner] l'adhésion en tant que « syndicat associé » du SNRTC, qui fait office depuis quelques années de représentant des chaînes et groupes de restauration, mais aussi de la CPIH, l'une des organisations qui portent la parole des indépendants de l'hôtellerie-restauration [...]
    D'une manière générale, ces ralliements s'expliquent par la mise en oeuvre de la loi sur la représentativité à compter du 1er janvier 2017. Ainsi, le SNRTC ne sera alors plus considéré comme représentatif, en dépit de son poids économique et social important, soit environ 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé pour quelque 1.700 établissements et 37.000 salariés."
    Lire l'article
    Palierse Christophe - Les Echos - 14 avril 2015, page 20
    Vie des enseignes
    Burger King se targue d'un "très fort succès commercial" en France / Burger King France vise 15 villes nouvelles en 2015
    . "La chaîne de fast-food américaine affiche un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en France en 2014. Encore loin des recettes générées par Quick et McDonald's, l'enseigne a toutefois l'intention de gagner des parts de marché. En s'appuyant sur l'ouverture de quinze restaurants en 2015."
    . "La chaîne américaine, qui compte 21 restaurants dans l'Hexagone, confirme vouloir 20 % du marché et 400 points de vente d'ici 2024."
    L'article de La Tribune
    L'article du Figaro
    La Tribune - 3 avril 2015 / Visseyrias Mathilde - Le Figaro - 3 avril 2015
    Vie des entreprises
    Just Eat, la start-up star de la restauration en ligne
    "L'entreprise britannique, propriétaire du français Allo Resto, a vu ses revenus bondir de 62 % en 2014. Elle est valorisée 3 milliards d'euros."
    Lire l'article
    Collen Vincent - Les Echos - 18 mars 2015, page 22
    Vie des enseignes
    KFC met les bouchées doubles pour se faire remarquer
    "Dans l'univers de la restauration rapide, le rythme des innovations s'est accéléré. Chez KFC, le dernier-né s'appelle K.A.B, pour KFC American Burger. Le spécialiste du poulet rebondit sur l'engouement actuel pour les burgers en tous genres en revendiquant une inspiration new-yorkaise [...] Il faut aussi répondre, sur un marché difficile, à une concurrence qui s'est démultipliée au cours des dernières années, des offres de la grande distribution à celle des fast-foods nouvelle génération. Sans oublier Burger King qui a retrouvé l'appétit dans l'Hexagone."
    Lire l'article
    Briard Clotilde - Les Echos - 20 et 21 mars 2015, page 22
    Vie des enseignes
    McDonald's tente de rebondir grâce à un nouveau burger haut de gamme
    "En déclin depuis deux ans, la chaîne de fast food tente de se repositionner, d'augmenter ses ventes et d'améliorer son image. Elle compte notamment sur la sortie du Sirloin Third Pound Burger, vendu 5 dollars pièce aux États-Unis."
    Lire l'article
    La Tribune - 9 avril 2015
    Management
    Comment trouver de l'information utile pour progresser dans le métier ?
    "Tout dirigeant éprouve le besoin d'obtenir de l'information utile, éclairante sur ses activités et lui permettant de mieux anticiper l'avenir. Mais entre les retours des clients en fin de repas, les conseils des amis et les recommandations des partenaires experts, fournisseurs ou employés... il est parfois difficile de faire la différence entre l'information utile et l'information futile. Le secret ? Elaborer un process, ce dernier pouvant s'appliquer pour une étude de marché comme pour une enquête de satisfaction ou toute autre forme de questionnement."
    Pailhès Laurent / Thiriet Anthony - Boisson Restauration Actualités - Avril 2015, pages 65 et 66
    Management
    Dynamiser son chiffre d'affaires
    "Comment engranger du chiffre d'affaires supplémentaire dans les domaines de l'hôtellerie et de la restauration ? Quelles activités complémentaires développer ? Même en période de marasme économique, les opportunités pour rebondir ne manquent pas. Autant les saisir. D'autant plus que certaines sont faciles à mettre en oeuvre avec peu de moyens financiers. Focus sur quelques approches."
    Foulon Nathalie / Thiriet Anthony - Industrie Hôtelière - Avril 2015, pages 36 à 45
    Juridique
    Les salariés vont pouvoir eux aussi postuler au titre de Maître restaurateur / Le cahier des charges pour postuler au titre de Maître restaurateur simplifié et recentré sur la cuisine / Quoi de neuf pour le crédit d'impôt maître-restaurateur
    . "C'est un décret n°2015-348 du 26 mars 2015 relatif au titre de Maître restaurateur qui étend à toutes les personnes physiques exerçant leur activité professionnelle dans une entreprise de restauration commerciale, la possibilité de bénéficier du titre maitre restaurateur."
    . "Outre l'extension du titre de Maître restaurateur aux salariés par un décret, un arrêté du 26 mars 2015 publié le même jour au Journal officiel, vient modifier le cahier des charges pour postuler au titre de maitre restaurateur en le simplifiant. [...] L'arrêté prévoit que la cuisine est faite sur place à partir de produits bruts [...] Le nouveau cahier des charges n'impose plus de proposer au moins quatre plats différents en entrée, mais aussi en plats principaux et en desserts. En revanche, la carte doit comporter au moins cinq produits régionaux de saison. Le personnel de salle doit être composé au moins d'une personne titulaire au minimum d'un diplôme ou d'un certificat des métiers de la salle de niveau V ou avoir une expérience professionnelle de 2 ans."
    . "Le titre de maître-restaurateur est désormais ouvert aux employés des établissements de restauration. [...] Cette mesure permet donc à un plus grand nombre d'établissements d'être éligibles au crédit d'impôt maître-restaurateur."
    Le décret du 26 mars 2015
    L'arrêté du 26 mars 2015
    Le communiqué de presse
    L'article des Echos
    Carbillet Pascale - L'Hôtellerie Restauration - 30 mars 2015 / Journal officiel - Lois et décrets - 28 mars 2015, pages 5632 et 5633 / Communiqué de presse - Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique - 2 avril 2015, 2 pages / Morin Stéphanie - Les Echos - 13 avril 2014
    Juridique
    Publication du décret sur l'information des allergènes
    Le décret relatif à l'information des consommateurs sur les allergènes et les denrées alimentaires non préemballées est paru au Journal officiel du 19 avril 2015.
    Les dispositions de ce décret entreront en vigueur à compter du 1er juillet 2015.
    Décret du 17 avril 2015
    L'Hôtellerie Restauration - 20 avril 2015 / Journal officiel - Lois et décrets - 19 avril 2015, pages 7007 à 7009
    Social
    Fin du DIF : qu'est-ce que le compte personnel de formation ?
    "Le compte personnel de formation, ou CPF, est l'une des mesures phares de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale. Entré en vigueur depuis le 1er janvier 2015, il permet à chacun de développer sa qualification. Qu'est-ce que ce changement entraîne pour vos employés et votre entreprise ?"
    Thiriet Anthony - Boisson Restauration Actualités - Mars 2015, pages 67 et 68
    Social
    Frais de santé et prévoyance
    Un arrêté du 11 mars 2015 porte extension de :
    - l'avenant n° 2 du 24 juin 2014 à l'accord du 6 octobre 2010 relatif à la mise en place d'un régime professionnel de frais de santé,
    - l'avenant n° 21 du 24 juin 2014 relatif à la prévoyance, conclu dans le cadre de la convention collective nationale des hôtels, cafés, restaurants.
    Arrêté du 11 mars
    Avenant n° 2
    Avenant n° 21
    Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants
    Journal Officiel - Lois et Décrets - 25 mars 2015, page 5445 / Bulletin Officiel - Conventions Collectives - 18 octobre 2014, pages 26 à 29
    Social
    Taux horaire horaire conventionnel à 9,63 euros au 1er avril 2015 / Modèles de fiche de paie à jour au 1er avril 2015 / Calcul de la réduction Fillon avec le taux horaire conventionnel à 9,63 euros
    "Conformément à l'avenant n° 20 du 29 septembre 2014 relatif à la grille de salaires qui a été étendu par un arrêté publié au Journal officiel du 25 mars 2015, et applicable à compter de cette date, le taux horaire minimum conventionnel niveau I échelon 1 est fixé à 9,63 euros. Par conséquent, tous les salariés de la profession doivent bénéficier de cette revalorisation de salaire."
    * Taux horaire conventionnel à 9,63 euros au 1er avril 2015
    * Fiche de paie à 39 h, modèle à jour au 1er avril 2015
    * Fiche de paie à 35 h, modèle à jour au 1er avril 2015
    * Calcul de la réduction Fillon avec le taux horaire conventionnel à 9,63 euros
    Taux horaire conventionnel à jour au 1er avril 2015
    Fiche de paie à 39 h, modèle à jour au 1er avril 2015
    Fiche de paie à 35 h, modèle à jour au 1er avril 2015
    Carbillet Pascale - L'Hôtellerie Restauration - 10 avril 2015, page 5 et pages 28 à 30
    Social
    Une circulaire vient préciser le fonctionnement du compte pénibilité pour 2015 / Pénibilité au travail : les obligations
    "Une instruction commune à la DGT (direction générale du travail) et à la DSS (direction de la sécurité sociale) publié le 13 mars 2015 vient préciser les modalités de fonctionnement du compte de prévention de la pénibilité.
    Cette instruction précise les dispositions applicables pour l'année 2015, première année de mise en oeuvre du dispositif. Sur les 10 facteurs de pénibilité prévus par la loi du 20 janvier 2014, seuls quatre d'entre eux sont pris en compte à partir du 1er janvier 2015 : le travail de nuit, le travail en équipes successives alternantes, le travail répétitif et les activités exercées en milieu hyperbare.
    Cette instruction sera complétée par une seconde instruction qui précisera les modalités d'acquisition et d'utilisation des points par les salariés."
    Lire l'article
    Instruction DGT-DSS n°1 du 13 mars 2015
    Carbillet Pascale - L'Hôtellerie Restauration - 23 mars 2015 / Gayet Carole - L'Hôtellerie Restauration - 26 mars 2015
    Internet et nouvelles technologies
    Les titres restaurant dématérialisés gagnent lentement du terrain / Pourquoi le titre-restaurant électronique décolle lentement en France
    . "Créé en 1967, le titre restaurant est entré dans l'ère de la modernité en 2014 avec la mise en application du décret permettant la dématérialisation le 2 avril. Néanmoins, près d'un an plus tard, la dématérialisation de ces titres en est encore aux balbutiements. Une nouvelle dynamique est attendue avec les cartes de 2e génération et l'enrichissement des fonctionnalités de ces supports. Le point sur les dernières avancées en matière de dématérialisation et de leur impact pour les restaurateurs."
    . "Le titre-restaurant dématérialisé ne fait pas encore d'ombre au papier. Un an après son lancement officiel - le décret du 7 mars 2014 encadrant son utilisation est entré en vigueur le 2 avril 2014 -, le chèque repas électronique s'installe lentement en France. À tel point qu'il est très difficile d'obtenir un chiffre précis du nombre de ces cartes en circulation dans le pays."
    L'article du Figaro
    Foulon Nathalie - Industrie Hôtelière - Mars 2015, pages 48 à 51 / De Foucaud Isabelle / Le Figaro - 5 avril 2015
HOTELLERIE

    Environnement économique
    Le marché va-t-il enfin décoller ?
    "Le marché hôtelier en Français fera-t-il mieux en 2015 ? [...]
    Le secteur n'a donc toujours pas retrouvé ses niveaux d'activité d'avant la crise de 2008-2009 ni même celui de 2010 qui avait amorcé une nouvelle phase de croissance avant de replonger en 2011.
    Il faut toutefois raison garder. L'hôtellerie française ne subit pas une nouvelle récession. Et les investisseurs continuent d'ouvrir ou de rénover des établissements, tablant sur la rentabilité de leur fonds de commerce au long terme.
    Les professionnels ont quelques motifs de croire en cette éclaircie. Les facteurs favorables (développement poursuivi du tourisme mondial, redémarrage de l'économie française, large mix clients) semblent plus denses que le risque de crise internationale et de concurrence aigüe des offres alternatives sur les segments économiques.
    Mais personne ne peut évidemment anticiper des événements par nature imprévisibles (comme les attentats survenus en janvier et février 2014) susceptibles de faire chuter la fréquentation sur une destination locale voire nationale."
    Lire l'article
    HR Infos - 30 mars 2015
    Environnement économique
    Une bulle hôtelière est-elle en train de voir le jour à Paris ?
    "Paris - l'une des premières destinations touristiques au monde - vit un vrai paradoxe : l'appétence des investisseurs hôteliers prêts à payer des prix très élevés pour acquérir un établissement remet en cause les paramètres de valorisation des investisseurs dits historiques. Baisse de fréquentation, hausse des prix, loyers de plus en plus chers, offre pléthorique de biens hôteliers et non hôteliers, les professionnels s'interrogent. Une bulle hôtelière est-elle réellement en train de se créer à Paris ?"
    Avignon Catherine - L'Hôtellerie Restauration - 16 avril 2015, page 11
    La profession
    L'hôtellerie libérée du joug de Booking.com / Booking s'est engagé devant l'Autorité de la Concurrence à modifier ses clauses de parité / Comment le GNI perçoit les engagements de Booking.com et l'avancée du dossier
    . "Le site ne pourra plus imposer que les prix soient les mêmes partout. L'Autorité de la concurrence permet aux hôtels de baisser les prix en direct."
    . "Le géant des réservations en ligne a annoncé qu'il allait assouplir certaines de ses clauses. Les hôteliers pourront notamment pratiquer des tarifs inférieurs sur les plateformes concurrentes, sur les canaux de vente hors ligne et aux clients bénéficiant de programmes de fidélité."
    . "Pour le GNI, le compte n'y est pas. Pire, cette décision tend à faire croire que les hôteliers ont retrouvé leur liberté commerciale et tarifaire. Il n'en est rien. Les hôteliers n'ont toujours pas : la liberté d'utiliser leur propre site web comme canal de vente de leurs propres chambres à un tarif plus compétitif que celui figurant sur le site de Booking.com ; la possibilité d'afficher, pour les réservations effectuées sur leur propre site web, des offres promotionnelles, la faculté de protéger leur propre marque sur le web, pillée sans vergogne par Booking.com."
    L'article des Echos
    Le 1er article d'Hôtellerie-Restauration
    Le 2ème article d'Hôtellerie-Restauration
    La décision de l'Autorité de la Concurrence
    Bertrand Philippe - Les Echos - 21 avril 2015 / Soubes Sylvie - Hôtellerie-Restauration - 21 avril 2015 / Décision - Autorité de la Concurrence - 21 avril 2015
    Vie des enseignes
    Le groupe Maranatha met la main sur une enseigne d'hôtels de luxe
    "Le groupe hôtelier français s'est offert un portefeuille de cinq hôtels de luxe situés dans le triangle d'or de Paris, auxquels s'ajoute un autre à Nice. Sous l'enseigne "Hôtels du Roy" appartenant à la famille Leroy, ce portefeuille se compose notamment de l'hôtel California qui se situe près des Champs-Elysées, de l'hôtel Pont-Royal à Saint-Germain des Prés, et du La Pérouse à Nice. Des actifs immobiliers arrachés par Maranatha au terme d'un processus de cession débuté en novembre avec une vingtaine d'offres présélectionnés, pour un montant final qui avoisinerait les 350 millions d'euros. Le prix proposé mais aussi la nature et la nationalité du repreneur auraient été déterminants dans le choix de la famille Leroy."
    Lire l'article
    Aussannaire Patrick - L'Agefi - 16 avril 2015
    Management
    Dix conseils clés pour optimiser la qualité de son accueil
    "Comment améliorer la qualité de l'accueil dans l'hôtellerie haut de gamme ? Quelle dynamique la gouvernante générale peut-elle impulser au sein de son équipe ? La qualité de l'accueil est d'autant plus cruciale qu'elle est à la base des fondamentaux des métiers de l'hôtellerie. Cela peut passer par un accueil hautement personnalisé, la prise en compte des habitudes et des préférences des clients, un sens aigu du détail..."
    Boisson Restauration Actualités - Mars 2015, pages 46 et 47
    Management
    L'hôtellerie doit se moderniser pour mieux répondre aux enjeux de demain
    "Développement des approches de commercialisation, intégration de la technologie, concept pour surprendre le client... L'hôtellerie doit se moderniser pour gagner en compétitivité, être attrayante et mieux répondre aux enjeux de demain. Focus sur les actions à entreprendre avec Mark Watkins, président du cabinet Coach Omnium et du comité pour la modernisation de l'hôtellerie et du tourisme français."
    Foulon Nathalie - Industrie Hôtelière - Avril 2015, pages 46 et 47
    Juridique
    Les cas d'exonération de la taxe de séjour
    "L'article 67 de la loi de finances pour 2015 a modifié les règles applicables à la taxe de séjour et la taxe de séjour forfaitaire, notamment en ce qui concerne le barème, les cas d'exonérations, le système des abattements, ainsi que les catégories d'hébergements concernés.
    La liste des personnes exonérées a été revue et corrigée. L'article L2333-31 du code général des collectivités territoriales fixe la liste des personnes exemptées de la taxe de séjour."
    Carbillet Pascale - L'Hôtellerie Restauration - 23 avril 2015
    Juridique
    Mesures de simplification et d'adaptation dans le secteur touristique / Un délai de 6 ans pour les mises aux normes obligatoires dans le secteur du tourisme
    Le ministre des affaires étrangères et du développement international et la secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire ont présenté une ordonnance portant diverses mesures de simplification et d'adaptation dans le secteur touristique (1). Cette ordonnance, prise en application de la loi de simplification de la vie des entreprises du 20 décembre 2014 simplifie le droit applicable au secteur du tourisme.
    "La principale mesure du texte donne ainsi aux professionnels de l'hébergement touristique marchand, représentant plus de 160 000 établissements, la possibilité de mieux maîtriser le calendrier de réalisation des diagnostics, études et travaux, issus de normes législatives ou réglementaires. Les mises aux normes obligatoires pourront ainsi être effectuées dans un délai de 6 ans, même lorsque les textes prévoient des délais plus contraignants. Cette mesure prend en compte la situation des PME et TPE, qui pourront effectuer les travaux rendus obligatoires de manière groupée, dans un calendrier compatible avec les contraintes financières de la vie d'une entreprise. Ce dispositif dérogatoire est circonscrit dans le temps, et s'appliquera jusqu'au 31 mars 2021. Dans un souci de protection du consommateur et des travailleurs, il ne s'applique pas aux normes relatives à la sécurité, la santé publique ou l'accessibilité.
    (1) L'ordonnance n° 2015-333 du 26 mars 2015 a été publiée au Journal officiel du 27 mars 2015
    La communication en Conseil des ministres
    L'ordonnance du 26 mars 2015
    Le rapport au Président de la République
    L'article de cafe-hotel-restaurant.com
    Conseil des Ministres - 25 mars 2015 / Journal Officiel - Lois et Décrets - N° 73 - 27 mars 2015, pages 5538 à 5541 / Maumus Johan - Cafe-hotel-restaurant.com - 29 mars 2015