Pour plus d’informations, nous sommes à votre disposition
info@exponens.com - www.exponens.com

EVALUATION - Octobre - Novembre - Décembre 2016

SOMMAIRE

Méthodes et techniques d'évaluation
    Le rôle de l'administrateur indépendant dans la gestion du risque
    "L'entreprise est par définition un espace de création de valeur conforme à l'objet social : « La prise de risque fait partie intégrante de l'entreprise. Contrepartie inévitable de la création de valeur, au coeur même de l'activité entrepreneuriale, la question n'est évidemment pas de chercher à supprimer le risque mais d'arriver à le connaître et à le maîtriser » (in P. Cabane : Manuel de Gouvernance d'Entreprise).
    Les assureurs et leurs actuaires ont depuis longtemps cherché à mesurer la valeur du risque, en corrélant son intensité financière, son occurrence et la durée considérée. Les financiers se sont emparés des travaux des actuaires pour établir des calculs de valorisation d'actifs pondérés par les risques." (Cahier réalisé en partenariat avec SATEC, SIACI Saint Honoré et Lamy Lexel)
    Le Cahier disponible en ligne
    Cahier APIA - N° 27 - Janvier 2016
    Le reporting intégré aide à la compréhension de la stratégie de l'entreprise / <IR> : Piloter et communiquer la création de valeur
    "Alors que la transposition en droit français de la directive européenne sur la publication d'informations non financières doit intervenir le 6 décembre au plus tard, les professions des auditeurs internes et externes se sont mobilisées pour sensibiliser les entreprises françaises sur le « reporting intégré » (RI, ou strategic reporting en anglais). L'Ifaci et la CNCC ont publié [le 24 novembre] un guide pratique à destination des sociétés de plus de 500 salariés, concernées par la directive."
    L'article de L'Agefi accessible aux abonnés
    Le Guide pratique
    Landrot Antoine - L'Agefi - 25 novembre 2016 / IFACI/CNCC - Guide pratique - 23 novembre 2016
    Le reporting intégré peut-il faire reculer le court-termisme managérial ?
    "« Expliquer aux investisseurs comment l'entreprise crée de la valeur au cours du temps », telle est l'ambition du rapport dit « intégré » (RI) qui a déjà convaincu une quarantaine de groupes français. L'objectif ultime est de faire reculer le court-termisme des marchés. Quelles sont les conditions de succès de cette initiative ?" Analyse de Jean-Florent Rérolle, associé KPMG Deal Advisory et membre du comité éditorial de Vox-Fi (DFCG).
    L'article en ligne
    L'article : When Fundamental Investors Relieve Market Pressures on Management: Evidence from France
    Rérolle Jean-Florent - Option Finance - N° 1390 - 21 novembre 2016, page 10
    Création de Valeur et reporting des entreprises : 7 recommandations de la Place financière de Paris
    Paris Europlace a présenté à Londres le 8 décembre, à l'occasion de l'événement annuel de l'International Integrated Reporting Council (IIRC), les recommandations de la Place de Paris sur la notion de « création de valeur » par les entreprises et les reporting associés.
    "Ces recommandations expriment la position commune des acteurs de la Place de Paris (entreprises, investisseurs, intermédiaires financiers et leurs associations professionnelles) alors que la transposition, en cours, en droit français de la directive européenne sur le reporting non financier va constituer un palier supplémentaire en introduisant de nouveaux concepts fondés sur la matérialité."
    Le communiqué et la position
    Paris Europlace - Communiqué de presse - 8 décembre 2016
    Evaluation des titres non cotés : toutes les méthodes ne se combinent pas / La méthode «par comparaison» ne peut pas être combinée avec une ou plusieurs méthodes subsidiaires
    > "Pour l'évaluation des titres non cotés, les entreprises peuvent utiliser soit la méthode par comparaison, soit l'une ou plusieurs des méthodes alternatives. Mais la combinaison des deux n'est pas possible." (CE 21 octobre 2016, n° 390421)
    > L'impossibilité de combiner la méthode d'évaluation dite «par comparaison» avec d'autres méthodes alternatives, "pourrait apporter de profonds changements dans le cadre des contrôles fiscaux." (Option Finance)
    L'arrêt du 21 octobre 2016
    Le début de l'article d'Option Finance
    La Revue Fiduciaire - N° 3668 - 24 novembre 2016, pages 5 à 8 / Bouchard Jean-Christophe - Option Finance - N° 1392 - 5 décembre 2016, page 55
    L'estimation de la volatilité attendue, élément clé de l'évaluation des Management Packages
    "Dans un contexte où l'Administration fiscale est de plus en plus attentive aux conditions d'attribution des management packages, il convient de prêter une attention particulière aux modalités de détermination du paramètre de volatilité auquel l'évaluation est particulièrement sensible.
    Ce paramètre est généralement défini par analogie avec la volatilité observée sur des sociétés comparables cotées.
    Cette analyse peut être utilement complétée par une approche intrinsèque consistant à s'appuyer sur les données financières historiques et prospectives dont disposaient les investisseurs lors de la mise en place du management package. Une simulation Monte-Carlo permet alors d'en déduire la volatilité implicitement perçue par le management et les investisseurs."
    La publication
    Sorgem - Recommandations - 15 novembre 2016
    Mécanismes de fixation du prix de cession des titres dans un contexte de sortie de LBO (leveraged buy-out): problématiques et enjeux. Méthodologie à l'usage de l'expert-comptable
    "Le montage LBO (Leveraged buy-out) est issu de l'ingénierie financière et juridique anglo-saxonne mais est utilisé largement en France. Les prises de participation dans les sociétés non cotées par le montage LBO sont valorisées selon les deux méthodes usuelles de valorisation : le DCF (« Discounted Cash-Flows » ou « Flux de Trésorerie Actualisés ») et la méthode des comparables qui utilise les valorisations de sociétés cotées comparables ou des transactions similaires. Les fonds d'investissement cherchent à optimiser la valeur des titres cédés et le taux de rendement interne (TRI) associé et sont très actifs sur le marché de la transmission. Ce mémoire permet de comprendre les complexités des mécanismes de fixation du prix des titres. Ce mémoire présente les outils juridiques (pacte d'actionnaires, contrat de cession) et financiers (taux de rendement interne ou TRI) à la disposition du fonds d'investissement pour planifier la sortie du LBO."
    Description
    Maman Floriane - Mémoire - Mai 2016, 143 pages
    SFEV - Compte-rendu de la matinale consacrée à l'application des options à la finance d'entreprise
    Thomas Bouvet (AMF) et Henri Philippe (Accuracy) ont animé une matinale sur « L'application des options à la finance d'entreprise ».
    Le support de présentation
    SFEV - Communiqué - 8 décembre 2016
    Un modèle complexe d'évaluation : la clientèle d'un expert-comptable
    "Ce mémoire réponds de manière simple à une question complexe : Comment aujourd'hui anticiper la performance probable d'une clientèle, que l'on souhaite acheter et comment évaluer ses atouts ? La complexité de la profession et de la réglementation, avec les risques inhérents à ces nouveaux textes, sur l'exercice professionnel, rend les modèles d'évaluations obsolètes, voir inappropriés. Malgré ce constat, il n'est pas possible de contester de manière radicale les techniques utilisées. Ce mémoire, sur la base d'une étude statistique, qui a été effectuée auprès des professionnels de 2014 à 2015, a permis de modéliser de manière mathématique et de hiérarchiser la relation existante entre les critères retenus, les avantages dits concurrentiels, les facteurs locaux et structurels, corrigé d'un indice de moralité du cédant, avec la performance globale d'une cible. Le mémoire est parcouru d'un ensemble d'outils applicables immédiatement et adaptables aux situations, afin de limiter les diligences et les diagnostics à effectuer, aux éléments les plus significatifs. Mais aussi, d'utiliser les méthodes d'évaluations les plus pertinentes. Les annexes fournies contiennent un outil au format Excel et un cas pratique d'application pour décrire la démarche et mieux l'appliquer aux situations qui pourraient se présenter. L'objectif est de rétablir l'équilibre et l'équité entre les différentes parties : vendeur, acheteur et clients, sachant que la réussite d'un tel investissement tient avant tout au facteur humain."
    Description
    Jimenez José Antonio - Mémoire - Mai 2016, 130 et 150 pages
Secteurs d'activité

    L'audit d'acquisition des sous-traitants aéronautiques : une approche spécifique au service de la négociation
    "Le secteur aéronautique est en forte croissance au niveau mondial depuis 2009 et la filière industrielle des sous-traitants est aujourd'hui en pleine réorganisation afin de répondre aux exigences des principaux donneurs d'ordres tels qu'Airbus ou Boeing. Cette réorganisation induit des rapprochements entre industriels et suscite l'intérêt des fonds d'investissement pour s'engager dans le secteur. Cette tendance a pour conséquence de générer de nombreuses opportunités de missions d'audit d'acquisition. L'audit d'acquisition doit avant tout être utilisé au service de la négociation, afin que l'acquéreur potentiel prenne une décision d'investissement éclairée. Ce mémoire apporte une méthodologie d'audit d'acquisition liée à la réalisation d'un diagnostic financier adaptée aux spécificités du secteur aéronautique."
    Description
    Thomas Sébastien - Mémoire - Mai 2016, 138 pages
    Quelles sont les plus fortes valorisations de la French Tech ?
    "Combien vaut une start-up ? Sur la première marche du podium : Guesttoguest, site d'échanges de maisons entre particuliers, valorisé près de 250 fois ses revenus ! La banque d'affaires Avola Partners a examiné près de 500 levées de fonds en 2015 pour établir son classement."
    Lire l'article
    Drif Anne - Les Echos - 28 septembre 2016
    La mission d'évaluation menée par l'expert-comptable dans le cadre de la vente d'un patrimoine de logements sociaux
    "Ce mémoire adapte la démarche d'évaluation de patrimoine immobilier aux spécificités du secteur du logement social en dressant un état des lieux de celui-ci à l'aide d'outils opérationnels."
    Description
    Marlin Déborah - Mémoire - Mai 2016, 189 pages
Entités d'intérêt public

    Bruxelles réfléchit à ses critères d'examen des concentrations
    "La taille du chiffre d'affaires ne sera peut-être plus le seul critère pris en compte par les entreprises pour devoir notifier une opération de concentration auprès de la Commission européenne. Bruxelles a ouvert vendredi [7 octobre] une consultation publique visant à améliorer le dispositif actuel dont les bases remontent à 2004. [...]
    Cette consultation, ouverte jusqu'au 13 janvier 2017, permettra également de recevoir l'avis des différentes parties prenantes sur la procédure simplifiée qui permet d'accélérer le processus d'examen des opérations ne posant pas de souci, ainsi que sur le mécanisme de renvoi des affaires entre les différents pays de l'Union européenne."
    Accès à la consultation
    L'article de l'Agefi en ligne
    Pinaud Olivier - L'Agefi - 10 octobre 2016 / Commission européenne - Consultation - 7 octobre 2016
    Les dépréciations de survaleurs redémarrent en Europe
    "ll est trop tôt pour parler d'une inversion de tendance, mais, pour la première fois depuis 2011, le montant des dépréciations de survaleurs (exercice comptable nécessaire lorsqu'il apparaît que les performances futures d'une société acquise ne seront pas à la hauteur des attentes) est reparti à la hausse en Europe. C'est ce que l'étude du cabinet Duff & Phelps sur le STOXX Europe 600."
    L'article en ligne
    Fay Pierrick - Les Echos - 15 décembre 2016
    Les Lettres Vernimmen - Octobre - Novembre - Décembre 2016
    Au sommaire de la lettre d'Octobre :
    - La gestion financière de l'entreprise en période de taux d'intérêt nuls ou négatifs,
    - Un tableau sur l'évolution des 10 premières capitalisations boursières aux Etats-Unis et en Europe depuis 1975,
    - Un point sur les travaux de recherche sur l'investissement en valeurs de croissance et en actions sous-évaluées,
    - Un article, écrit par deux lecteurs, sur l'explication du théorème de Modigliani-Miller par les options.
    Au sommaire de la lettre de Novembre :
    - Le calcul du coût du capital dans un pays émergent : le cas de la Côte d'Ivoire,
    - Un tableau sur la durée des procédures d'insolvabilité et taux de recouvrement des créances en Europe,
    - Un point sur les travaux de recherche sur les créances clients et risque de faillite : le cas des entreprises de camionnage,
    - une question : Pourquoi les fonds de LBO recourent-ils aux lignes de crédit revolving ?
    - Un article écrit par un lecteur : Quand la profession d'acheteur détrônera celle des vendeurs.
    Au sommaire de la lettre de Décembre :
    - Comment Air Liquide, Danone et SEB ont-ils financé leurs acquisitions de 2016 ?
    - un tableau sur les délais de paiement
    - un travail de recherche sur lien entre capital humain et stress financier
    - une question : Qu'est-ce que les écarts de conversion ?
    - des commentaires sur l'actualité financière.
    Les lettres sont disponibles après enregistrement gratuit
    Les Lettres Vernimmen.net - N° 143 - Octobre - N° 144 - Novembre - N° 145 - Décembre 2016